manta-826257Description de l'auteur : Le domicile d’une riche résidente visité par des « déménageurs ». Le butin s’élève à 4 millions d’euros.

Une équipe de cinq jeunes gens avaient déménagé, plus tôt dans la journée, du mobilier au domicile de Mme Madeleine Douglas ; ils sont suspectés d’avoir procédé à un repérage, puisque quelques heures plus tard, la riche veuve recevait la « visite » de l’un d’eux. Elle l’a formellement reconnu et a pu dresser un portrait-robot aux enquêteurs.

L’affaire se déroule dans la soirée, la police est appelée pour intervenir au domicile de Madeleine Douglas : elle a surpris un malfaiteur qui s’est introduit par effraction. Après avoir tenté de le rattraper sans succès, le cambrioleur a réussi à prendre la fuite.

On ignore si le suspect a agi seul, mais il aurait procédé à l’effraction, la fouille et le vol du contenu du coffre-fort de Madeleine Douglas : principalement des bijoux. Le montant du vol s’élève à plusieurs millions d’euros.

 

Mon avis : Contactée il y a un petit moment par l'auteur de ce polar, Yann Julien, pour un Service Presse, c'est avec plaisir et honneur que je m'y suis plongée. J'ai pris mon temps, c'est le cas de le dire, mais d'autres lectures étaient en attente depuis longtemps... :-(

Tout d'abord, je tiens à dire que MANTA est une jolie découverte. A la base, je ne suis pas une fan invétérée des polars, mais jaime la nouveauté et je vous rappelle qu'il y a peu je ne lisais aucun thriller ;-) 

L'histoire tient en haleine même si je me suis un peu perdue dans les détails concernant "la chute" de Lebreuil, un flic plus ou moins efficace aux méthodes critiquées par ses supérieurs. Cependant, on revient vite à l'affaire Douglas, un véritable sac de noeuds qui paraît être à moitié démêlé dès le début, mais Yann Julien n'abat ses cartes qu'à la toute fin et c'est ce qui m'a conquise le plus. Je dois avouer avoir eu peur que la fin ne remplisse pas "le contrat", mais jackpot, la mission est accomplie, une fin comprise que lorsqu'elle se présente à nous. Cette dernière nous rappelant de nous méfier des apparences... 

Les personnages, quant à eux, pourraient être nos voisins de pallier, plus vrais que nature^^, ce qui nous permet de mieux nous intégrer à l'histoire. Quelques protagonistes méritaient peut être un peu plus de lumière, comme Natasha par exemple ou encore sur Tim et Alan.

Pour ce qui est de la plume de l'auteur, ce fût une lecture agréable, fluide avec un rythme régulier quelque peu imposé par le genre littéraire. 

En bref : un bon sujet, un bon déroulement, une plume agréable et une fin inattendue, pour moi c'est à 99% un zéro faute, juste ce petit truc de détails qui m'a chiffoné mais rien de bien méchant ^^

Amateurs de polars, FONCEZ!!!

Bonne lecture les chouchous ;-)

Bizzzzz